Les avions Blériot page 3

 

Blériot IX

Construit en même temps que le N° VIII , ce modèle est prévu pour un moteur Antoinette de 60 CV à 16 cylindres, le fuselage est de section triangulaire, des radiateurs sont montés sur le cadre du train. Il est abandonné dans le premier trimestre 1909 après quelque essais.

Blériot x

Le Blériot X, n'alla pas plus loin que le salon de 1908 et fut abandonné. Blériot envisageait déjà le transport aérien. Ce biplan, de grande surface propulsé par un moteur Antoinette de 50 CV qui devait être remplacé par un moteur de 90 CV, devait transporter 4 personnes.

Blériot XI

En janvier 1909, Blériot sort de ses atelier un petit monoplan de 12 m2 avec un moteur REP de 30 CV . Le terrain d'Issy devenu trop petit, les vols continuèrent à Buc. En juin, Blériot monte sur le XI un moteur Anzani de 25 CV ainsi qu'une hélice Chauvière "intégrale "bipale en bois pour remplacer l'hélice REP à 4 pales. Blériot parcours 4 Km autour du terrain d'Issy-les- Moulineaux .Il supprime la dérive qu'il avait montée sur la cabane et donne un peu de dièdre à la voilure. Les flancs du fuselage ne sont pas entoilé. Le 4 juillet 1909, Blériot gagne un prix pour un vol de 50 mn à Juvisy et le 13 juillet le prix du voyage , en volant de Etampe à Orléans distant de 41Km 200.

Blériot XII

En mai 1909, Blériot sort le XII , un monoplan à aile haute de 22 m2 avec un moteur de 35 CV ENV entraînant une hélice intégrale par l'intermédiaire d'une chaîne. Tout en préparant le XI, il modifiait le XII , pour transporter 2 personnes , quoique l'appareil n'était pas prévu pour cela.