L a numérotation des avions de Louis Blériot est exacte à partir du Blériot VIII et IX, car ces deux modèles cohabitaient dans le même atelier . La narration suivante n'est pas forcément juste, elle a été faite en fonction des dates des photos et des événements

L a période de 1900 à 1907 reste assez flou temps qu'à l'exactitude de la numérotation des appareils de l'époque .

1900-1901 Ornithoptère "Blériot I "

Le premier de ces appareils fut donc un modèle réduit . C'est en 1900 que Blériot conçut ce modèle à ailes battantes, d'une envergure de 1.5 m et propulsé par un moteur à acide carbonique. Devant des résultats satisfaisants, un brevet fut déposé dès 1901.

Un modèle grandeur est mis en chantier, mais les trois moteurs à acide, conçut par Louis, explosent les uns après les autres .Ces derniers développaient une puissance de 10 CV . Le projet fut abandonné.

Blériot II

Le deuxième appareil est un biplan à flotteurs. Ce dernier est construit chez "Surcouf " par Gabriel Voisin .

Le 18 juillet 1905 à Billancourt, sur la Seine, le planeur fut remorqué par un bateau à moteur. Après un vol plané mouvementé, l'aile gauche toucha l'eau et l'appareil sombra.

Blériot III

Le troisième est toujours un biplan, mais avec des ailes à cellules elliptiques. Le moteur employé est un Antoinette de 24 CV, entraînant deux hélices tractives. Comme le précédant, il fut construit en association avec Gabriel Voisin, en mai 1906. Essayé sur le lac d'Engrain, il ne put décoller.

Blériot IV

 

En octobre de la même année, Blériot et Voisin décidèrent d'installer 2 moteurs Antoinette de 24 CV sur le précédent modèle. Cette installation incite les deux avionneurs à construire un nouvel appareil, en conservant l'arrière du n° III et en adaptant une voilure principale rectangulaire.. Les deux moteurs entraînent chacun une hélice propulsive. L'aéroplane ne pouvant pas déjauger les flotteurs, ceux-ci furent remplacés par des roues. Les essais reprirent à Bagatelle le 12 novembre de cette même année .La difficulté à régler la synchronisation des 2 moteurs ne facilitait pas les choses. L'aéroplane se brisa en passant un caniveau .Il fut alors envisagé de remplacer les deux moteurs par un moteur Antoinette de 50 CV