Une des rares photos authentiques qui montre le Blériot n° XI survolant les maisons des Barraques, près de Calais. ( 25 juillet 1909 )

Louis Blériot

Louis Blériot est né dans le Pas de Calais le 1 Juillet 1872.

Après de solides études d'ingénieur, à l'école Centrale des Arts et Manufactures. Il deviendra ingénieur dans l'automobile, dans une usine de fabrique de phares et accessoires pour les véhicules "autos camion".

N'étant pas homme à se contenter d'une vie paisible et d'un avenir tranquille. Il se passionna surtout pour les techniques nouvelles et en particulier pour ce qui allait devenir plus tard l' Aviation.

C'est en 1900, que Blériot décide d'étudier et d'apprendre tout ce qu'il c'est écrit, ainsi que les théories, sur les plus lourd que l'air.

Après avoir étudié et appris toutes les théories, Louis tira ces propres conclusions. Il décida de se lancer dans l'aventure aéronautique et de construire ces modèles sur ses propres hypothèses.

Tout comme aujourd'hui, Louis Blériot, pour expérimenter ses premières applications, construira un modèle réduit. Près d'une dizaine d'aéroplanes ont précédés celui qui allait changer sa vie et ainsi lui permettre de passer à la prospérité.
Un modèle réduit d'une des versions du Blériot XI

Le 25 juillet 1909 à 4 heures du matin Blériot s'apprête au départ

Le Blériot XI au dessus des côtes Françaises, en route vers la prospérité.

En effet, le 25 juillet 1909, Blériot décolla près de Calais, à 4 heures du matin, pour la traversée de la Manche "le Chenal", afin de rejoindre Douvres en Angleterre après 37 minutes de vol, et parcouru environ 38 Km.

Louis Blériot et son épouse sur les côtes Anglaise

Accueil du public Parisien

Ci-dessus 3 modèles type manche

En 1914, au mois d'Août, Louis Blériot racheta la société des Appareils Déperdussin "SPAD ". Je ne vous citerai pas tous les avions qui sont sortie des usines Blériot SPAD. On trouvera des avions comme le Blériot 5190 "Santos Dumont" dont le premier vol eu lieu en Août 1933 et sont dernier en 1938 après avoir accompli 1401h de vol. Malheureusement, Blériot comptait sur l'état pour ce modèle, mais le contrat avec ces derniers fut révisé. La perte d'argent entraîna Blériot à fermer ses ateliers.

Le plus célèbre de ces dernières constructions fut le Blériot 110, avec lequel fut établie le record du monde de distance sans escale soit 10 601 Km.

Le premier brevet de pilote, délivré par l'Aéro-club de France en 1910, était donné à Blériot, non pas pour ses exploits mais tout simplement il était le premier par ordre alphabétique.

C'est en juillet 1936 que la santé de Louis Blériot s'altère et il mourut le 1er Août 1936 d'une crise cardiaque.